10 juin 2015

Dangereuses créatures, T1

Couverture de Dangereuses Créatures, Tome 1 : Dangereuses CréaturesAuteur: Kami Garcia et Margaret Stohl
Edition: Hachette (Black Moon)
Année de parution: 2014
Nombre de pages: 409

Résumé: "Que ce soit bien clair, je suis censée être la méchante de l'histoire. Mes propres parents m'ont reniée. Depuis ma Seizième Lune, je suis une Sirène. Plus rien ne m'ébranle - rien ni personne.

Ridley ne s'en cache pas: elle est mauvaise, maléfique. Impossible de lui faire confiance. Link le sait: il en a déjà fait les frais. Pourtant il ne peut se résoudre à quitter Ridley, et décide de la suivre jusqu'à New York. Jusqu'à sa prochaine trahison...

A la fin de 19 Lunes, l'histoire de Ridley et Link n'était pas finie. Voici le nouvel épisode de la saga Sublimes Créatures - 16 Lunes"


Un grand merci aux éditions Hachette pour ce livre ! ♥
Mon avis:
Etant dingue du personnage de Ridley et aimant beaucoup Link, j'avais plutôt hâte de voir ce que me réservait ce livre. Mais j'ai été malheureusement très déçue, pour plusieurs raisons.

"Ridley était consciente qu'il existait malheureusement certaines situations que même un enchanteurs n'est pas en mesure de démêler. Parfois, il fallait se contenter des vieilles recettes, comme le machiavélisme et la manipulation.

À la mortel."

On retrouve dans ce tome le personnage de Link, accompagné de Ridley, qui s'envole pour New York afin de pouvoir débuter une carrière de musicien. Mais ce n'est pas parce qu'ils partent de Gatlin que la vie du couple devient enfin normale. En effet, Ridley reste une sirène et ne peut se passer de ses pouvoirs, même si l'amour de Link en dépend, ce dernier aura d'ailleurs de graves problèmes qui pourraient lui coûter la vie... 

"- Le problème, Rid, c'est que je perçois autre chose, quand je suis avec toi.
Il fallait qu'il soit franc. Il n'avait rien à perdre, de toute façon.
- Oh, je t'en prie ! cracha-t-elle, méprisante.
Il persista.
- Je vais être honnête avec toi. J'ai comme l'impression que tu...
- Tais-toi ! 
Elle avait levé le doigt. Menaçante.
- Que tu m'aimes.
Il sourit, parce qu'il savait que c'était vrai, qu'elle l'admette un jour ou non."

Je crois que ce qui m'a le plus déçue, c'est de ne pas retrouver la Ridley que j'aimais tant. Je l'ai trouvé ici beaucoup trop gentille et naïve, et la naïveté c'est bien quelque chose que je ne supporte pas chez un personnage, ç'a le don de me donner envie de le frapper !
Link, quant à lui, est toujours aussi drôle et je l'ai beaucoup apprécié.
Je ne vais parler d'aucun autre personnage car aucun autre de m'a marquée. Ils sont fades et distants.

"Il n’existe que deux sortes de Mortels dans ce trou perdu de Gatlin, en Caroline du Sud : les trop bêtes pour partir et les condamnés a rester. C’est du moins ce qu’on raconte.
Comme s’il existait des Mortels d’une autre espèce quelque part ailleurs !
Ben voyons !
En revanche, il n’y a qu’un type de Sirène, ou qu’on soit dans le monde.
Condamnée, non. Damnée ? Peut-être.
Débile ?
Tout n’est jamais qu’une question de point de vue.
Voici le mien : on a eu beau m’affubler de tous les noms d’oiseaux possibles et imaginables, je ne me résume en réalité qu’à un statut, celui de survivante. Or si les Sirènes idiotes se comptent par dizaines, aucun survivant n’est un imbécile. "

La narration est un gros problème selon moi, la troisième personne ne réussit pas vraiment à Kamie Garcia et Margaret Stohl. En effet, je me suis sentie très distante des personnages. Je pense que j'aurais beaucoup plus apprécié si Ridley aurait été la narratrice, même si elle m'a déçue dans ce livre.
En plus de ne pas avoir retrouvé Ridley, je n'ai pas non plus retrouvé la plume envoûtante des deux auteures, ni leur univers, et c'est vraiment dommage.
J'ai néanmoins beaucoup aimé l’ambiance du livre, très drôle et un peu sombre, la musique y est très présente et j'ai trouvé ça très sympa.
Le dernier point que je reproche aux auteures, et qui me donnait très envie de stopper ma lecture, c'est le manque d'action. Il ne se passait presque rien ! Je me suis ennuyée à mourir ! Je m'attendais à des longueurs car il y en pas mal dans la saga des Enchanteurs mais là, c'est le pompon ! Je ne m'attendais pas à ce qu'il y en ait tant !
La fin est pas mal mais je m'attendais à ce qu'elle soit plus grandiose, comme j'avais l’habitude d'avoir avec ces auteures.

"Je hais ma vie. Je me hais. J'aimerais réussir à le haïr aussi."

En conclusion, l'ambiance du livre le sauve de la déception total, mais c'était limite. Je ne sais pas si je lirai la suite et je ne vous conseille pas ce livre, même si vous êtes fan de la saga, vous risqueriez d'être déçu, mieux vaut s'arrêter à 19 Lunes selon moi. Mais ce n'est que mon avis, beaucoup de gens ont adoré, alors si vous voulez tenter, n'hésitez pas ;)

Mitigée


2 commentaires:

  1. Hooo... Dommage♥ J'avais eu un beau coup de cœur pour cette lecture *-*

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :) ! ♥