2 septembre 2013

Le combat d'hiver

Auteur: Jean-Claude Mourlevat
Année de parution: 2006
Nombre de pages: 331
Résumé:
Le combat d'hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt. 
Ont-ils la moindre chance d'échapper aux terribles "hommes-chiens" lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées? Pourront-ils compter sur l'aide généreuse du "peuple-cheval"? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange?
Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu'on dit perdus d'avance. Et pourtant.
Mon avis:
Mon dieu que ce livre est beau. Et triste. Et GÉNIAL !!!

"On découvre le paradis quand on le perd, et le nid quand on en tombe."

Helen et Milena sont amies depuis toujours à l'orphelinat/prison des filles (un orphelinat qui m'a d'ailleurs fait un peu penser à La déclaration, l'histoire d'Anna de Gemma Malley). Un jour, il font la rencontre de Milos et Bartoloméo, une rencontre qui va tout changer dans leurs vies. Milos tombe éperdument amoureux de Helen et Bartoloméo de Milena. Leur amour et leur amitié sera leur meilleur arme pour le combat d'hiver. Un combat où leurs parents y ont laissé la vie 15 ans plutôt ...

"- Alors ? Qu'est-ce que tu apprends de beau ?
- Le masculin et le féminin...
- D'accord. Allons-y...
- L'exemple de la maîtresse, c'est : un boulanger - une boulangère. Il faut en trouver trois.
- Et tu en as trouvé ?
- Trois. Mais je ne suis pas sûr pour le troisième.
- Je t'écoute.
- Un chat - une chatte.
- Très bien.
- Un magicien - une magicienne.
- Parfait. Et ton troisième ?
- Je ne suis pas sûr.
- Dis quand même...
- Un pied - une main."

Les quatre personnage principaux sont très, très attachant. Je ne saurai dire lequel est mon préféré. Il y a le grand Bartoloméo qui est tombé amoureux de Milena, une fille à la voie d'or, dès le premier regard. Et il y a Milos le combattant, Milos le lutteur, celui que personne ne peut attraper qui est tombé amoureux de Helen, une jeune fille au grand cœur. Alors dites-moi, comment choisir son personnage préféré entre ces quatre merveilleuses personnes ? Moi je n'ai pas pu. Et je peut vous dire qu'à l'heure qu'il est, ils me manquent terriblement. J'aimerais tellement qu'il y est un autre tome, ou rien qu'une nouvelle. Juste histoire de les retrouvés quelques heures. 

"- Je suis libre. Je peux aller et venir à ma guise.
- Maguise ? C'est où Maguise ? Tu m'y emmeneras ?
Elle éclata de rire :
- Ma guise, c'est partout. C'est où on veut. Je t'y emmènerai."

J'éprouvais une grande tristesse lorsque j'ai refermé ce livre. La fin est tellement triste. Je pleurais tellement que l'on aurais pu me confondre avec une fontaine. Mais il n'y a pas que ça. J'étais aussi profondément triste que cette histoire soit belle et bien finit.

"Cette année-là, l'hiver n'arrivait pas à prendre fin. Mi-mars, il y eut quelques journées qui rassemblèrent à une ébauche de printemps, mais le froid revint. Il neigea de nouveau en abondance. C'était comme si la nature ne parvenait pas à se dégager de sa gangue de glace et de gel. Elle avait beau s'étirer, se mouvoir : elle y retombait toujours, épuisée, frigorifiée et vaincue."

! SPOILER !
Ne lisez pas si vous n'avez pas lu ce livre. 

Pourquoi Milos est mort ?!!! C'est trop cruel ! Il s'est battue jusqu'au bout pour survivre et il a toujours répété que personne ne l'attraperais jamais. Bartoloméo disait que Milos ne pouvait pas mourir, qu'il s'en sortais toujours, parce que c'était Milos. Et pourtant, il est mort. Il a fallu qu'un malade vienne tout gâché ! Quand j'ai lu le moment de sa mort je me suis dit: "Non, non ! Ce n'est pas possible ! Il ne peut pas être mort ! Il va se réveiller !" mais il ne s'est jamais réveillé. Pauvre Helen qui l'aimait plus que tout. Pauvre Bartoloméo, son meilleur ami qui le connaissait depuis toujours. Pauvre Milena, qui, même si elle ne le connaissait pas beaucoup, l'aimait déjà. Pauvre Milos, qui s'est battue jusqu'au bout pour retrouvé Helen. Et tout ça pour quoi ? Pour ne jamais la revoir. C'est trop cruel ! :'(

! FIN DU SPOILER !

"- Tu ne me reprocheras pas de t'avoir entraînée ?
- Jamais...
- Je ne sais pas où ça finira, cette affaire, tu t'en doutes...
- Je m'en fiche. Je viens.
- On ne se quitte plus alors ?
- On ne se quitte plus.
- Promis ?
- Promis."

Je suis littéralement tombée sous le charme de la merveilleuse plume de Jean-Claude Mourlevat. Il écrit tellement bien ! C'est désormais l'un de mes auteurs préférés et j'ai décidé de livre pleins d'autres livres de cet auteur pour vite retrouvé sa belle plume inoubliable.

"Vers la fin de l'hiver, le froid s'abattit d'un coup sur la ville qui se pétrifia sous un ciel gris sale. Les gens restèrent chez eux autant qu'ils le pouvaient et, dès la mi-journée, les places, les avenues, les boulevards et les parcs ne furent plus peuplés que de grands corbeaux frigorifiés qui venaient se percher par centaines sur les branches nues des arbres. Seul le fleuve puissant résista à cette rigidité. Il ne se laissa pas prendre par les glaces et continua, impassible, à couler ses eaux noires."

Ce livre DOIT être lu ! C'est une obligation ! Alors, vous qui lisez cette chronique, si vous n'avez pas déjà dévoré ce merveilleux et inoubliable bouquin, courez vite le faire ! 

Et une dernière citation que j'étais tout simplement obligé de mettre:

"-Il va arriver que les centaines de personnes qui vous ont entendues, Dora et toi, vont le répéter à des centaines d'autres qui vont elles-même le répéter à des milliers. Elles vont dire que Milena Bach, fille d'Eva-Maria Bach, a chanté pendant une heure, accompagnée par Dora. Ils vont dire que tout le monde s'est levé pour reprendre Le Petit Panier. Demain, la nouvelle se répandra dans le pays entier, dans les villes, dans les villages, jusqu'aux maisons les plus isolées. En chantant, tu as soufflés sur la braise, tu comprends ? Les gens vont sortir de leurs cachettes, et ils vont jeter sur le feu des brindilles, des branches. Ils vont en faire un brasier qui va devenir un incendie. Voilà ce qui va arriver, Milena."


Inoubliable

_____________________________
Chronique des partenaires:

12 commentaires:

  1. J'hésite énormément à lire ce livre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne devrais pas :) il est vraiment génial !

      Supprimer
    2. ouai elle a raison il est génial !!!!!!!!

      Supprimer
  2. Oh la la, tu donnes envie ! Moi aussi j'hésite beaucoup à le lire, ce livre, il a l'air pas mal du tout ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le but hi hi merci ! N'hésite plus et court te le procurer ! :P

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout, tu me donnes très envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  4. Tu a totalement raison ce livre est inoubliable, c'est bien le seul livre où j'ai pleuré en le lisant. Jean Claude Mourlevat est vraiment un super auteur, en plus il est venu dans notre collège vu qu'il habite pas loin (Ambert, dans le Puy-de-Dôme)On lui à poser des questions, c'était vraiment sympas et en plus il m'a fait louper deux heures de cours et 1 contrôle d'histoire, donc il devient l'un de mes auteurs favoris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon dieux !!! Tu as vu Jean-Claude Mourlevat !!!!! La chance que tu as eu !!!!! *_*

      Supprimer
  5. Je suis complètement d'accord : ce livre est incroyable ! Si tu ne l'as encore lu, je te conseille "Terrienne" (du même auteur donc) qui est génialissime ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dans ma W-L, je vais l'emprunter dès que possible ! ;)

      Supprimer
  6. Quelles sont les principes utopistes dans ce livre?

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :) ! ♥