23 février 2014

Metal mélodie

Couverture Metal mélodie
Auteur: Maryvonne Rippert
Edition: Milan 
Année de parution: 2010
Nombre de pages: 210
Résumé:
"Quatre mois ! La mère de Luce est partie pour quatre longs mois à l'autre bout de la planète.
Bon débarras ! Sur fond de teufs metal, Luce entend bien profiter de sa nouvelle liberté. ais, passé le moment d'euphorie, des questions se posent : pourquoi ce départ précipité ? Où est sa mère exactement ? Et pourquoi est-ce qu'elle n'appelle pas ?"
Mon avis:
Je tiens tout d'abord à m'excuser pour ma chronique qui ne sera vraiment pas tip top mais j'ai lu Metal mélodie depuis presque un mois maintenant (je n'ai pas eu le temps d'écrire ma chronique plus tôt) et comme j'ai une mémoire de poisson rouge je ne me souviens plus de grand chose ... :/

J'ai lu ce livre pour le concours Gr'aisne de critique, organisé par mon collège et c'est presque mon préféré des 5 ! Il a su m'emporter dans un tourbillon d'aventure et d'amour.

Luce ne s'entend pas très bien avec sa mère depuis quelques années et c'est avec une très grande joie qu'elle apprend que cette dernière va partir pour quatre mois en Australie (je ne suis pas sûre que c'est bien en Australie ..) pour son travaille. Luce organise des fêtes et se sent libre sans sa mère sur le dos. Mais au bout de quelques jours, elle commence à ressentir un manque et va découvrir que sa mère lui avait caché bien des choses ...

Luce ne me plaisait pas plus que cela au début mais c'est vers la moitié du roman qu'elle a commencé à me plaire. Je l'ai trouvé très touchante lorsqu'elle voulait à tout pris retrouver sa mère et elle m'a aussi fait beaucoup de peine à certains passages.
Mon personnage préféré est Esteban ! Aaaah Esteban ! Le garçon parfait. Esapgnol, beau, mignon, romantique, gentil, clarinettiste .. Que demander de plus ? J'ai particulièrement adoré lorsqu'il disait "Te quiro mi amor" à Luce, ça me faisait fondre, littéralement. 
J'ai apprécié la mère de Luce même si je pense qu'elle n'avait pas à cacher toutes ces choses à sa fille.
J'ai aussi beaucoup aimé Titi, l'homme renfermé, qui n'a pas l'air très gentil au début mais on découvre qu'il a en fait un coeur en or. Il était très attachant et touchant.

La plume de l'auteure était très jolie et l'histoire était très bien menée. 
Il y a du suspens jusqu'à la dernière page, c'est seulement à ce moment du livre que l'on comprend TOUT et que l'on laisse couler une petite larme.

"Quand la musique déroulait son ruban sensuel, leurs regards se cherchaient andante, se croisaient allegro, s'unissaient fortissimo, leurs souffles s'accordaient, et le garçon brodait autour du thème de Luce de petites variations malicieuses qui la laissaient ravie. Le morceau terminé, ils baissaient les yeux, essoufflés et heureux comme si ils avaient fait l'amour, alors que jamais, jamais, ils ne s'étaient touché même la main. Confus, ils se parlaient peu, juste pour glisser quelques indications technique ou des remarques sur l’interprétation puis ils se quittaient, la tête pleine d'harmonie, détendus, allègres, jusqu'au lendemain. Le rendez-vous n'avait plus à être dit"

En bref, ce livre a frôlé le coup de coeur, il m'a manqué un petit je-ne-sais-quoi pour qu'il en soit un mais c'est quand même un livre génial que je conseille aux personnes qui aiment le suspens, les secrets de famille, les relations entre mères et filles et les beaux garçons espagnols ah ah !

Excellent livre

1 commentaire:

Merci pour votre commentaire :) ! ♥