5 septembre 2015

Nous les menteurs

Auteure: E. Lockhart
Edition: Galimard jeunesse 
Année de parution: 2015
Nombre de pages: 273

Résumé: "Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents - les Menteurs - dont l'amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité."





Mon avis:
Ce livre m'a tellement rendue triste que j'ai du mal à revenir dessus. J'ai du mal à le décrire, à mettre des mots sur mon ressentie, mise à part que la fin m'a réellement fait mal. J'ai pleuré pendant une heure et j'aurais très bien pu pleurer plus longtemps si je n'avais pas eu à sortir, en revanche, j'ai ressentie une boule dans la gorge durant tout l'après-midi, et je la ressens encore au moment même où j'écris cette chronique, comme à chaque fois que je repense à ce livre. Nous les menteurs a aussi bien réussi à me mettre des étoiles dans les yeux que des larmes. J'ai beau me répéter que ce n'est que fiction, je suis bouleversée, peut être parce que l'auteure a réussi à rendre l'intrigue et surtout les personnages réels, justement.


 "Il n'y a même pas de mot au Scrabble pour décrire à quel point je me sens mal."

Cadence est une Sinclair, une famille riche, prestigieuse, où tous ont la peau blanche et les cheveux blonds... Une famille parfaite en apparence. Chaque été, ils se retrouvent sur leur île privée, coupés du monde, presque sur une autre planète.
Johnny, Merinne, Gat et Cadence forment les Meuteurs, un groupe d'ami inséparable. Bien que Gat ne sois pas blond ni blanc, et qu'il ne face donc pas parti de la famille.
Mais lors de l'été de ses 15 ans, tout vole en éclat. Plus rien ne sera comme avant. Quelque chose d'horrible c'est produit, tellement horrible que Cadence en est devenue amnésique et souffre de violents maux de tête. 
Deux ans plus tard, elle décide de revenir sur l'île pour revoir les Menteurs et comprendre ce qu'il s'est passé, puisque personne ne veut lui dire.

"La tragédie n'a rien de glamour. Elle ne se déroule pas dans la vraie vie comme sur une scène de théâtre ou entre les pages d'un livre. Elle ne sert ni de châtiment ni de leçon de morale.
La tragédie est une chose monstrueuse et compliquée, stupide et incompréhensible."

J'ai adoré les Menteurs, qui ont tous su me toucher. J'ai adoré Johny et son amour, adoré Merinne et sa gentillesse, Gat est sa colère, Cadence et sa vitalité, sa douleur, son amour pour Gat... Ils sont tous incroyables et réels. J'avais l'impression de pouvoir les toucher, de faire parti des Menteurs, d'être Cadence.
En revanche j'ai détesté les autres membres de la famille, comme tout le monde je pense :') Mais c'est en particulier la mère de Cadence qui m'a le plus énervé (même si le grand-père n'en est vraiment pas loin). Elle m'a horripilée avec sa phrase "Soit normale, tout de suite. Parce que tu peux l'être, parce que tu l'es." qu'elle répétait toujours à sa fille.

"Mon nom complet es Cadence Sinclair Eastman. 
Je souffre de migraines.
Je ne peux pas souffrir les imbéciles.
J'aime jouer sur les mots.
J'endure."

Je voulais lire Nous les menteurs depuis que j'en ai entendu parlé, donc un peu avant sa sortie VF. Tout m'attirait dans ce livre: la couverture, le titre, le résumé, tout. Il m'envoûtait littéralement. Mais je ne m'attendais vraiment pas à une fin aussi terrible. J'avais fait exprès de ne pas lire beaucoup d'avis pour ne pas que mes attentes soient plus grandes qu'elles ne l'étaient déjà, je m'attendais donc à une lecture un peu estival, à la fois douce et prenante, et avec une bonne chute. Mais au final c'était vraiment plus terrible que ce que je m'attendais. J'ai l'impression que je me répète beaucoup mais la fin m'a réellement choquée et bouleversée, aucun mot n'est assez fort pour la qualifier.
En fait, j'ai à la fois adoré et détesté ce livre. Détesté parce qu'elle m'a vraiment fait mal, que la fin m'est restée en travers de la gorge. Adoré parce que peu de livres peuvent vous prendre autant aux tripes. Nous les menteurs est à la fois magnifique et atroce.
J'ai beaucoup aimé le style de l'auteure qui est si particulier. J'ai adoré les passages où l'héroïne écrit des contes en s'inspirant de sa famille, c'est très judicieux et ça rend les choses encore plus marquantes.
Au final, je ne sais même pas si je dois vous recommander ce livre tant il m'a fait pleurer. Lisez-le si vous en avez envie, mais préparez-vous psychologiquement. Vraiment.

"La vie paraît si belle, ce jour-là. 
Nous les Menteurs ensemble, tous les quatre, comme on l'a toujours été.
Comme on le sera toujours. 
Peu importe ce qui arrivera quand nous irons à la fac, que nous deviendrons adultes et ferons chacun notre vie ; peu importe si Gat et moi finissons ensemble ou non. Peu importe l'endroit où nous irons, nous nous retrouverons toujours sur le toit de Cuddledown pour contempler la mer. 
Cet île nous appartient. Ici, d'une certaine manière, nous resteront éternellement jeunes."

Désolée pour cette chronique qui ne me satisfait pas totalement personnellement, mais j'ai eu énormément de mal à l'écrire et à trouver les bons mots. Ce livre est pour le moment 2e de mon top 15 de l'année (le premier étant Respire d'Anne-Sophie Brasm) et mon 4e livre livre préféré.
Je n'oublierai jamais l'histoire des Menteurs. Jamais.

Coup de cœur

6 commentaires:

  1. Très belle chronique ! Mon avis est le même que toi. Et la fin est vraiment horrible...

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est une bombe. Ca n'avait pas été un coup de coeur, mais presque. Pourquoi ? Parce que je trouve que Johnny et Merinne n'étaient pas du tout assez approfondis et faisaient juste tapisserie, donc au final, les Menteurs n'étaient que deux pour moi. ^^'
    Ta chronique est en tout cas vraiment bien écrite. ^-^

    RépondreSupprimer
  3. Je n'arrête pas de le voir partout !! Je veux le lire !!! :D

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai lu, et, comme je te l'ai dis, j'ai été déçue par ce roman :'(

    RépondreSupprimer
  5. Moi, je la trouve bien ta chronique : elle permet de ressentir ce que tu ressens, parce qu'elle est écrite avec le coeur.
    Tu m'as fait ajouté ce livre à ma WL. Je pense même que tu viens de le mettre en prioritaire.
    Tu m'as rendu curieuse.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :) ! ♥