7 mars 2014

Nos étoiles contraires

Couverture de Nos étoiles contrairesAuteur: John Green
Edition: Nathan
Année de parution: 2013
Nombre de pages: 323
Résumé: "Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie"
Mon avis:

Ce livre est partout. Et c'est dur de ne pas s’intéresser à un livre qui est partout. Toutes les chroniques que j'ai lu étaient extrêmement positive. Je regardais souvent la bande annonce, qui me donnait les larmes aux yeux. Et aujourd'hui je pleure en la regardant. Je ne vous dis pas les litres de larmes que j'ai versé en le lisant et que je verse encore aujourd'hui en relisant des passages, en regardant des images du film et même rien qu'en en parlant. Ce livre est magique, l'auteur est un magicien.


 "- Je suis amoureux de toi, a-t-il dit doucement.

- Augustus !
- Vraiment, a-t-il répondu. Il me fixait, et je pouvais voir que les coins de ses yeux se plissaient. Je suis amoureux de toi, et je n'ai aucunement l'envie de le nier et de m'épargner le plaisir de dire des choses vraies. Je suis amoureux de toi, et je sais que l'amour est juste un cri dans le vide, et que l'oubli est inévitable, et que nous sommes tous condamnés, et qu'un jour viendra où tout notre travail sera réduit à de la poussière, et je sais que le soleil va avaler la seule planète que nous aurons jamais, et je suis amoureux de toi."


Hazel est atteinte d'un cancer des poumons depuis qu'elle a 13 ans. Bien qu'un médicament ralentisse la progression de sa maladie, elle sait qu'elle en mourra. Elle fait l'a rencontre d'Augustus Waters lors d'un groupe de soutien. Un garçon en rémission, passionné de littérature, tout comme elle. Ils tombent éperdument amoureux, bien qu'ils sachent que le cancer les sépareront un jour.

"Je ne t’en voudrais pas, Hazel Grace. Ce serait un privilège d’avoir le cœur brisé par toi."


Tous les personnages de ce livre sont très attachants. Mais bien évidemment, c'est Augustus et Hazel qui m'ont le plus conquise. Je ne sais pas comment parler d'eux. C'est tellement rare d'être face à des personnages aussi drôles, poétiques et touchants à la fois. Ils sont uniques. A chaque fois qu'Austusus parlait, j'avais un sourire débile qui se dessinait sur les lèvres. Hazel est tout aussi drôle, ils vont vraiment bien ensemble, ils sont fait l'un pour l'autre. Rien qu'en parlant d'eux j'ai les larmes aux yeux.
J'ai également beaucoup aimé Isaac, il était drôle aussi et il a su me faire beaucoup de peine à un certains moment de l'histoire.

 "- Tant qu'on ne l'allume pas, la cigarette ne tue pas, a-t-il déclaré, quand maman est arrivée à ma hauteur. Et je n'en ai jamais allumé une seule de ma vie. C'est une sorte de métaphore. Tu glisses le truc qui tue entre tes lèvres, mais tu ne lui donnes pas le pouvoir de te tuer."



John Green est un auteur merveilleux. Il a su me faire passer du rire aux larmes en un battement de cil, comme un grand nombre de ses lecteurs, je pense. Il arrive à nous faire ressentir pleins d'émotions en même temps. C'est pour ça que pour moi, c'est un magicien, son écriture est sa baguette et il nous ensorcelle. Il nous emporte dans un tourillon d'émotions.
 
Je pense que l'on ne peut pas ressortir de Nos étoiles contraires indemne, quelque chose en nous change. On est plus les mêmes. Ce livre nous apprend pleins de chose sur la vie. Il nous montre qu'elle est belle, comme l'a si bien dit Augustus à Hazel. La vie est belle et nous avons de la chance d'être là. Même si elle n'est pas rose pour tout le monde, elle a toujours une part magnifique.
Je n'aurai jamais cru dire ça un jour, mais ce livre a battu Hunger Games et Divergente dans mon cœur. Et si vous me connaissez rien qu'un peut, vous devez sûrement savoir que je suis une très grande fan de ces deux sagas ! Et bien c'est maintenant Nos étoiles contraires mon livre préféré, et je ne pense pas qu'un livre pourra le battre un jour.
Il est tellement fabuleux que je pourrais le relire une bonne centaine de fois sans jamais m'en lasser. 
Je vois la vie différemment maintenant. Rien qu'un "ok" n'a plus la même signification pour moi, ceux qui l'ont lu me comprendront. Il y a une semaine ce n'était qu'un petit mot sans importance, maintenant c'est une citation qui me fait penser à cette merveilleuse et unique histoire qu'est Nos étoiles contraires


"- Et si "ok" était notre "toujours" ?
- Ok"

Je pense que vous l'avez compris, ce livre est Inoubliable pour moi. Ça fait une semaine que je l'ai refermé, et ça me fait comme un vide incompréhensible. Tout ce que je peux dire, c'est que tout le monde devrait le lire, tout le monde devrait pleurer autant que j'ai pleuré, tout le monde devrait rire autant que j'ai rit, tout le monde devrait voyager autant que j'ai voyagé, tout le monde devrait faire la rencontre merveilleuse et inoubliable d'Augustus et Hazel. Okay ? 


"– Les gens s’habituent à la beauté.
– Je ne me suis pas encore habitué à toi, a-t-il répliqué en souriant."

Inoubliable


Je les veuuuuux:


19 commentaires:

  1. Très belle chronique ♥
    C'est un livre magnifique et tu en parles vraiment bien, ça me donne même envie de le relire (il faut que je me le prenne en VO !). Je croise les doigts pour que l'adaptation soit à la hauteur...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai toujours pas craqué pour ce livre, à la base parce que ce que j'avais lu de l'auteur ne m'avait pas plu et finalement, tout cet engouement me fait gentiment peur :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rohhh !!! Mais lis-le ! Il en vaut la peine, crois-moi ! :D

      Supprimer
  3. Livre magique. Je n'ai rien d'autre à dire, tout est dit. Okay ? Okay. ♥

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que personne ne peut rester insensible face à ce livre !
    Super chronique !

    RépondreSupprimer
  5. Ah je me le note, ta chronique m'a donné très envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  6. J'adore toutes ces images ^_^ ce livre est très beau, c'est vrai !

    RépondreSupprimer
  7. Très belle chronique un coup de cœur pour moi aussi, je suis dingue de ce livre une fois lu, on n'en ressort pas indemne c'est clair.
    Tu m'as redonné envie de le lire rah. Bisous :)

    RépondreSupprimer
  8. Je pense aussi qu'on ne ressort pas indemne de ce livre mais ce n'est pas mon préféré de John Green :)

    RépondreSupprimer
  9. C'est mon livre préféré <3 Okay ?

    RépondreSupprimer
  10. Toi même tu sais que j'ai fini ce bijou il y a peu. L écriture est magnifique ,l'histoire particulièrement touchante et les personnages sont terriblement attachants. Ce fut un vrai coup de coeur (à croire que ces temps ci je les enchaine un peu ). Je suis d'accord sur le fait qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. En tout cas très belle chronique ,je te tiens au courant quand j aurais publié la mienne

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :) ! ♥