8 mars 2014

Comme des images

Auteur: Clémentine Beauvais
Edition: Sarbacane (collection Exprim')
Année de parution: 2013
Nombre de pages: 200
Résumé: "Il était une fois… des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde.
C’est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé." 
Mon avis:
Un grand merci à Lucie et aux éditions Sarbacane pour ce livre !

Comme je vois ce livre un peu partout sur la blogo, j'ai profité de mon premier livre en partenariat avec Sarbacane pour le demander. Et j'ai été vraiment très surprise en le lisant ! Je ne m'attendais pas du tout à ça et n'avais encore jamais lu un livre comme celui-ci.

"Léo était la fierté de Tim tout comme Tim était celle de Léo ; quand Léo l'a perdu elle, et donc sa fierté avec. Il n'était plus lui mais une chose ; plus une personne mais une image."

Tim a envoyé une vidéo de Léopoldine très gênante à tout le monde. Mais elle le prend plutôt bien et assume totalement. Comparé à sa sœur jumelle, Iseult, qui se sent vraiment mal. Car c'est aussi son corps qui a été vu par tout le monde puisqu'elles se ressemblent comme 2 gouttes d'eaux. Mais ce n'est pas parce qu'elles se ressemblent physiquement qu'elles sont aussi les mêmes mentalement. En effet, Léo est populaire et aime être mise en avant, alors qu'Iseult est renfermée et timide, toujours le nez dans ses dessins. Comment pourra-t-elle surmonter ça ?

"La vengeance est un plat qui se mange à la cantine de Polytechnique."

J'ai lu dans une interview de l'auteure que les personnages n'ont pas été inventé pour être attachant mais plutôt intriguant et pourtant, je me suis beaucoup attachée à Iseult, la jumelle de Léopoldine. Elle m'a beaucoup touchée et j'ai bien aimé son caractère, je me suis un peu reconnue en elle, timide, toujours le nez dans ce qui la passionne (le dessin) ... Elle est mon personnage préféré (le seul que j'ai vraiment aimé).
Léopoldine m'a un peu plu aussi mais le fait que la vidéo mise en ligne ne l'a pas affectée m'a un peu dérangée. Elle assumait totalement. D'un côté ça ma plu et d'un autre, j'ai trouvé ça bizarre que ça ne la touche pas. 
Il y a en revanche un personnage que je n'ai vraiment pas aimé. Voir même presque détesté. C'est la narratrice (on ne sait pas son nom). Elle était trop bizarre, méchante (envers Iseult) et surtout naïve. Elle suit Léopoldine partout, comme un petit chien sans se rendre compte qu'elle se sert d'elle. En plus de ça, elle a abandonné Iseult (son ex meilleure amie) et ça ne lui a rien fait, elle pensait qu'elle aillait sans remettre. Excusez-moi du terme mais j'ai trouvé ça dégueulasse. Si j'aurai pu je lui aurai mis une gifle. Vraiment. Etre dans sa tête n'était pas non plus insupportable mais j'ai eu envie de la frapper à plusieurs reprises.


" "T'as eu raison de casser, t'as eu raison ; casser, c'était la seule solution". 
C'est ce qu'on appelle de l'ironie tragique. On ne savait pas, à ce moment-là, qu'il y aurait quelqu'un d'autre dans cette histoire qui serait véritablement cassé, cassé comme ces petits oiseaux qui volent tout droit dans les fenêtres.
A ce moment-là, on ne voyait pas la vitre ; juste le monde entier au-delà, par transparence. "

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure, un peu enfantine et "innocente" pour pouvoir facilement se mettre dans la peau de la narratrice.
Ce roman n'aborde pas uniquement le thème des réseau sociaux. Il aborde pleins d'autres faces de la vie, pas très joyeuses. 
Comme des images est très différent des autres romans que j'ai pu lire. Il est très particulier, mais c'est son originalité qui fait de lui un livre unique et très déroutant, troublant et surprenant. 
Il m'a beaucoup attirée et je voulais à tout prix savoir la suite, qui est pleine de rebondissements et de surprises. Je n'aurais jamais imaginé que l'histoire allait se finir comme ça, j'avais imaginé un tout autre scénario.
J'aimerais dire aussi quelques mots sur la couverture. Elle est très bien trouvé ! Deux fille dos à dos se ressemblant comme 2 gouttes d'eau mais qui n'ont pas la même expression de visage, ce qui reflète leur caractère totalement opposé. L'une a un sourire enjoué et parait sûre d'elle, tandis que l'autre a l'air innocente et peut être un peu réservée. Ce qui colle parfaitement à l'histoire.

"On n'est pas en communication directe les uns avec les autres. Il faut parler. C'est infernal, ce silence."

Je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur (malgré que j'ai beaucoup aimé), mais c'est pour moi un excellent livre car je n'avais jamais ressentie un trouble pareille en refermant un roman. J'étais littéralement perturbée. Et je  pense que je n'oublierai pas cette histoire de si tôt.

Excellent livre
  

10 commentaires:

  1. J'ai encore plus envie de le lire avec ta chronique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah merci ! :D
      N'hésites pas alors ! Il est vraiment hors du commun !

      Supprimer
  2. Je vais bientôt le recevoir, ta chronique me donne encore plus envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors :) ! Je suis curieuse de voir la tienne ;)

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé mais pas de coup de coeur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi aussi pas de coup de cœur mais une excellente lecture ! :D

      Supprimer
  4. Je vais aussi le recevoir et j'ai trop hâte de le lire ! Tout le monde a l'air de l'avoir adoré ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord, la narratrice est vraiment étrange (surtout le moment ou elle répète tout ce qu'Iseult dit, j'avais envie de lui en foutre une) mais sinon je l'ai beaucoup aimé, comme toi !
    Merci beaucoup pour le lien vers l'interview que j'ai faite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! A ce passage je me suis demandée ce qu'elle avait ! C'était vraiment énervant.
      De rien ;)

      Supprimer

Merci pour votre commentaire :) ! ♥