26 août 2015

Absences

Couverture de AbsencesAuteure: Lauren Oliver
Edition: Hachette 
Année de parution: 2015
Nombre de pages: 383

Résumé: "Nick et Dara sont deux sœurs aux caractères bien distincts. En quelques mois, leur vie bascule : leurs parents divorcent, un amour se brise et un accident de voiture a lieu. Nick était au volant mais a tout oublié. Dara a de nombreuses séquelles et se souvient, puis décide de disparaître en laissant un message énigmatique. Nick met tout en œuvre pour la retrouver."




Merci aux éditions Hachette pour ce livre ! ♥
Mon avis:
Perturbant. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour décrire Absences. C'est juste... waouh ! Je ne m'étais jamais autant faite manipuler par un(e) auteur(e), et j'ai adoré ça ! Je peux maintenant confirmer que Lauren Oliver est une de mes auteures préférées.


"La vie, c'est atterrir à un autre endroit que celui prévu et décider de s'en contenter."

Nick, sa sœur Dara, et Parker étaient un trio inséparable avant l'accident. Accident qui a défiguré Dara et détruit leur amitié. Les deux sœurs n'ont désormais plus aucun contact, mais Nick va passer l'été chez sa mère, là où se trouve Dara. 
Je ne saurais vous en dire plus sur l'intrigue. La quatrième de couverture est trop révélatrice, puisque ce qu'elle décrit se déroule après la moitié du roman. Avant ça, l'auteure nous embarque dans la vie de Nick, qui tente de renouer avec Parker et Dara, on ne sait pas vraiment où Lauren Oliver veut nous mener et c'est assez inquiétant mais, un conseil, faites lui confiance.

"La mémoire fonctionne ainsi. On construit des passerelles avec soin. Elles sont pourtant moins solides qu'on ne se le figure. Et quand elles cèdent, tous nos souvenirs déferlent pour nous noyer. 
Il pleuvait aussi, la nuit de l'accident."

Entre les deux sœurs, j'ai clairement préféré Nick. 
Dara m'a semblée égoïste, superficielle et tellement incompréhensible. J'aime bien ce type de personnage d'habitude mais là non. 
Nick est son opposé: gentille, douce, studieuse... mais elle n'en est pas moins intéressante. Je me suis beaucoup attachée à elle.
Quant à Parker, je l'ai beaucoup aimé aussi. Je me méfiais un peu au début car on peut vraiment croire qu'il joue avec les sentiments des deux sœurs, mais au fur et à mesure, on lui fait confiance et on s'attache à cet adolescent drôle, sympathique et attentionné.

"Voici une règle fondamentale de l'univers: si vous partez en retard, vous raterez votre bus. Vous le raterez aussi s'il pleut ou si vous avez un rendez-vous capital, genre un examen ou le permis de conduire à passer. Avec Dara, nous avons un mot pour ce type de poisse: emmerdulation. Une accumulation d'emmerde.
Ma matinée est déjà une vraie emmerdulation."

La plume de Lauren Oliver est D.I.V.I.N.E. Sérieusement, je crois que c'est la plus belle de toutes celles que j'ai pu lire jusqu'ici. J'ai reconnu le même talent que dans Delirium, qui était lui aussi excellemment écrit. J'ai aussi lu Panic de cette auteure il y a un an, mais ce n'était pas aussi beau, "juste" fluide et agréable, alors je suis vraiment très contente d'avoir retrouvé sa plume si exceptionnelle, bien que toujours d'un style différent. Je crois que c'est ce qui m'épate le plus chez Lauren Oliver (juste après sa plume bien sûr), c'est que chacun de ses livres (en tout cas les trois que j'ai lu) ont un style très différent, y compris au niveau de l'écriture.
Absences dégage une atmosphère très particulière, un peu sombre et froide, et envoûtante.
Cette lecture m'a vraiment plu bien qu'il n'y ait pas réellement d'intrigue fixe, on ne sait pas où l'auteure veut nous mener, pourquoi on a telles informations, qui peuvent d'ailleurs nous embrouiller un peu en plus des flash-back, de la double narration, mais aussi car ce que nous promet le résumé tarde vraiment à venir. J'avais très peur que ce qui était censé se produire soit bâclé. Et j'avoue m'être un peu ennuyée. Puis à la fin, tout s'embrouille brusquement puis on finit par comprendre, et on reste sur le cul (je trouve pas d'autre expression pardonnez-moi xD).

"On reste ainsi un long moment, côte à côte, main dans la main, jusqu'à ce que les grillons, obéissant à cette même loi ancestrale qui retire le soleil du ciel pour y mettre la lune, qui déshabille l'automne pour le rhabiller en hiver puis le remplace ensuite par le printemps, obéissant à cette loi des fins et des recommencements, projettent leur chant vers le silence."

Je vous recommande ce livre pour l'écriture qui vous émerveillera à coup sûr (ça rime héhé), pour l'atmosphère qui vous envoûtera très certainement, et la fin qui vous fera tomber sans aucun doute de très, très haut. Alors n'hésitez plus, ce livre vaut vraiment le détour. 

Excellent livre

9 commentaires:

  1. Il est dans ma liseuse ! J'espère aimer car ça sera mon premier Lauren Oliver :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est malheureusement pas mon genre, je ne pense pas me laisser tenter, surtout que je n'aime pas trop cette auteure. :/ Mais ta chronique est très bien faite, en tout cas, j'aime bien les petits extraits que tu y as glissé. :)

    RépondreSupprimer
  3. Un livre qui a l'air intéressant, mais sans plus : comme Emilie, ce n'est pas trop mon genre. En tout cas ta chronique est vraiment bien écrite, et je te remercie pour cette découverte. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup vous êtes adorables ! :D

      Supprimer
  4. Il a l'air génial !! Jamais lu de Lauren Oliver mais j'espère y remédier ;)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :) ! ♥